Billetterie THEATRE OUVERT : Réservez votre billet

Carte Théâtre Ouvert

Carte Théâtre Ouvert

  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

LA CARTE TO C'EST
L’occasion d’assister aux festivals, mises en voix et ateliers de pratique artistique de manière gratuite, de bénéficier de réductions sur les spectacles et mises en espace pour vous et votre invité, mais surtout de découvrir des auteurs, des comédiens, des metteurs en scène...

Tarif unique à 10€ pour un an de date à date

LES AVANTAGES
* 50% de réduction sur les spectacles et mises en espaces
* L'entrée gratuite aux festivals, mises en voix, ateliers
* Tarif réduit pour votre invité
* Tarif préférentiel chez nos partenaires

RÉSERVATION
N'oubliez pas de réserver vos places pour les représentations auxquelles vous souhaitez assister.
Vous pourrez retirer votre carte à Théâtre Ouvert lors de votre venue.

NOS PARTENAIRES
La Colline, Théâtre de Belleville, Festival Paris l’Été, IVT – International Visual Theatre, Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette, Le Tarmac – La scène internationale francophone, MC93 Maison de la Culture de Seine-St-Denis, Monfort Théâtre, Théâtre 13 – Seine, Théâtre 13 – Jardin, Théâtre 71 – Scène Nationale, Théâtre de Gennevilliers – T2G, Théâtre de l’Aquarium, Théâtre de la Bastille, Théâtre de la Cité Internationale, Théâtre de la Commune – CDN d’Aubervilliers, Théâtre de la Tempête, Théâtre Gérard Philipe, Théâtre Jean Arp, Théâtre Paris-Villette, Théâtre Romain Rolland – Scène conventionnée de Villejuif

À partir de 10,00 €

+ frais de loc.

IMPOSTURE POSTHUME - Focus #5

IMPOSTURE POSTHUME - Focus #5

  • Mer. 21 nov. à 19 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

de et par Joël Maillard
coopération artistique Nicole Genovese
son Charlie Bernath et Louis Jucker

Il me reste, au maximum, 50-60 ans à vivre.
Qui peut dire si, à l'heure de mon agonie, l'aide-soignant qui m'accompagnera avec bienveillance vers l'au-delà sera un être humain ?
Et si c’est un robot, prononcera-t-il les derniers mots de réconfort en sachant qu'il ne sait pas ce qu'est la mort, comme nous tous ?
Aura-t-il appris à générer de jolis poèmes inédits à partir des mots "Joël" "sommeil" "voyage" et "inconnu" ?
Ou alors, aura-t-il développé, de par sa nature non biologique, une compréhension du non-être beaucoup plus complète, voire concrète, que nous autres ?
Imposture posthume est une variation sur le motif du manuscrit trouvé.
Ainsi, à la toute fin du 21e siècle, peu avant ma mort tardive, je me souviens de quelques événements. Alors, pour la dernière fois, j’écris. Mais à la main, et sur un morceau de plastique.
Dans un futur encore plus lointain, où l’humanité a profité d’un effondrement technologique pour repartir sur des bases un peu différentes, un expert du passé (vraisemblablement télépathe mais pas forcément bien renseigné) tente de me "réanimer" par un procédé d’apparition pas très au point.
J.M.

Imposture posthume, sera créé le 26 mars 2019, à l’Arsenic – Centre d’art scénique contemporain – Lausanne, dans le Programme Commun.

Production SNAUT
Coproduction Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne / Théâtre Saint-Gervais, Genève / Le Phénix, Scène nationale de Valenciennes
Avec les soutiens de la Chartreuse de Villeneuve les Avignon – Centre national des écritures du spectacle, de la Ville de Lausanne Canton de Vaud, Loterie Romande, Pour-cent culturel Migros , du Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA), de la Fondation Leenaards

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

TRANSE-MAÎTRE(S) - Focus #5

TRANSE-MAÎTRE(S) - Focus #5

  • Mer. 21 nov. à 20 h 30
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

de et par Mawusi Agbedjidji
avec Astrid Bayiha, Bénédicte Cerutti, Marcel Mankita, Leonce Nlend, Mawusi Agbedjidji, Coralie Meride, Simon Terrenoire

Il a pourtant tout essayé, tout. Tout pour que, ni sa langue maternelle, ni les fautes grammaticales, ni les infamies orthographiques ne sortent plus imprudemment de sa bouche dans l’enceinte de l’école mais hélas. Le signal, objet pédagogique censeur et gendarme de l’enseignement du français, s’est retrouvé à son cou. Pour éviter de le ramener à la maison, Dzitri a eu l’idée peu glorieuse de le jeter dans le fleuve, celui qui sépare la ville en deux ; qu’advienne ce qui pourra. Et ce midi, il est convoqué au milieu de la cour, devant toute la petite école rassemblée, pour une drôle de séance de moquerie générale.

Cette pièce a reçu le Prix Domaine français des Journées de Lyon des auteurs de théâtre et sera publié aux Éditions théâtrales en novembre 2018.

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

FOCUS SUR LES NOUVELLES DRAMATURGIES TURQUES - Focus #5

FOCUS SUR LES NOUVELLES DRAMATURGIES TURQUES - Focus #5

  • Jeu. 22 nov. à 19 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISES EN VOIX

SIVAS’93 de Genco Erkal
traduction Selin Altiparmak
mise en voix Sarah Tick
avec Selin Altiparmak, Romain Berger, Lucas Bonnifait, Sedef Ecer, Tatania Spivakova, Sarah Tick

En juillet 1993, plusieurs artistes, écrivains et journalistes sont réunis à Sivas pour rendre hommage à Pir Sultan Abdal, un poète et philosophe du 16ème siècle, une figure emblématique dans les milieux progressistes de gauche.
Toutes mosquées de la ville appellent à manifester contre cette réunion. Une foule d’islamistes radicaux met le feu à l’hôtel Madımak, où les participants étaient logés. Ils disaient protester contre la la traduction du livre de Salman Rushdie, ” Les Versets sataniques” par Aziz Nesin écrivain engagé connu en Turquie pour ses nouvelles humoristiques, romans et pièces de théâtre.
La police ne parvient pas à calmer la foule en colère ; l’incendie ravage l’hôtel. Trente-sept personnes, écrivains et poètes périssent alors. Parmi les rares rescapés, il y avait Aziz Nesin, le traducteur de Salman Rushdie.
Genco Erkal, metteur en scène et comédien turc, bouleversé par cet événement se met à collecter des documents officiels, comme des témoignages, enregistrements vidéos, décisions de tribunaux, prêche des mosquées, afin de créer un montage de textes qui raconte le déroulement des événements qui ont fait du 2 juillet 1993, un jour sombre dans l’histoire de Turquie.

Texte traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre International de la traduction théâtrale

J’ai éteint mon cœur jusqu’à l’apocalypse
Texte et traduction de Biriken (Melis Tezkan & Okan Urun)
du Collectif Biriken

J'ai éteint mon coeur jusqu'à l'apocalypse est l'histoire d'un groupe de personnages confrontés au pouvoir de la nuit, dans un monde marqué par l'absence d'amour, l'angoisse et les conflits. Le titre est emprunté à une chanson d'amour turque des années 1990, chantée par Tarkan. Trois personnages sur le plateau, hantent cet espace nocturne, inspiré des pavyons turcs, boîtes de nuit mixtes et populaires. Ces boîtes sont des lieux où tout se mélange et se confond, les genres esthétiques, les identités sexuelles et les classes sociales. L'arrivée d'un quatrième personnage bouleverse la vie du groupe et met en danger leur monde.

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

9 MOUVEMENTS POUR UNE CAVALE - Focus #5

9 MOUVEMENTS POUR UNE CAVALE - Focus #5

  • Ven. 23 nov. à 19 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

monologue itinérant autour du paysan Jérôme Laronze
de Guillaume Cayet
mise ne voix par Aurélia Lüscher
avec Fleur Sulmont
lumières Juliette Romens
son et vidéo Antoine Briot
regard paysan Jean-Paul Onzon

Le 11 mai 2017, Jérôme prend la fuite à la suite d’un contrôle sanitaire, sans qu’aucune violence n’ait été commise, avant d’être abattu neuf jours plus tard par trois balles de la gendarmerie, au volant de sa Toyota. L’affaire ne retient pas l’attention des médias. Ce monologue, par le biais d’une Antigone contemporaine réclamant un procès pour son frère, dans une affaire policière risquant d’être classée en non-lieu, retrace l’histoire d’un paysan écrasé par une administration surplombante. Ce texte en 9 mouvements mêle mythe et normes agricoles, puçage généralisé et histoire intime.
L’histoire de Jérôme Laronze demeure, en ce point représentative d’une certaine violence exercée par la société capitaliste (imposition de normes faites pour et par les industriels de l’agro-business à de petites exploitations) sur un individu et sur un groupe dont il faisait partie, celui des paysan.ne.s.

Coproduction Drac Auvergne-Rhône-Alpes (en cours)
Avec le soutien de la scène régionale de Riom

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

CARTE BLANCHE A STANISLAS NORDEY - Focus #5

CARTE BLANCHE A STANISLAS NORDEY - Focus #5

  • Ven. 23 nov. à 20 h 30
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

par Stanislas Nordey

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

LUCY IN THE SKY EST DECEDEE - Focus #5

LUCY IN THE SKY EST DECEDEE - Focus #5

  • Sam. 24 nov. à 19 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

de et par Bérangère Jannelle
avec Marie-Ève Perron, Rodolphe Poulain, Thomas Gonzalès, Félix Kyzyl
création sonore Jean-Damien Ratel

Ça veut dire quoi être « humain »? Qu’est-ce qui fonde notre Humanité ? Et quel est ce vertige qu’on ressent aujourd’hui en face d’une « réalité » qui s’accélère ? Lucy in the sky est décédée se présente comme une chronique documentée et fabulée de la naissance du monde contemporain depuis la découverte en Ethiopie de Lucy, la première femme qui marche, jusqu’à notre époque. Que s’est-il passé depuis 1974 ? Comment le monde moderne s’est-il construit depuis lors, quand on sait que l’Humanité a connu plus de révolutions de l’espace et du temps durant cette période qu’en quatre millions d’années ?
On suit ces changements et cette quête de réponses à travers l’histoire d’une « tribu » d’amis, unis comme les Beatles, des explorateurs reconstituent les pièces d’un immense puzzle.

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

MEETING POINT - Focus #5

MEETING POINT - Focus #5

  • Sam. 24 nov. à 20 h 30
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

de Dorothée Zumstein
Mise en voix Catherine Umbdenstock
Avec Christophe Brault, Charlotte Krenz, Lucas Partensky, Pascale Schiller

Sur les murs d’une maison de famille, dans des cadres de bois ornés de rosaires et de crucifix, ricoche le visage souriant d’un fils trop tôt arraché aux siens, jeune pour l’éternité.
Elle existe, cette maison, et ressemble à s’y méprendre à des dizaines de milliers d’autres dans la même région...
Ses volets en bois sont percés de cœurs, ses rideaux et ses nappes brodés rouge et blanc déclinent et inversent à l’infini un même motif.
Sur une commode, la reproduction d’une pietà de Bartholdi, enfant du pays, auteur de la Statue de la Liberté, incarnation du rêve américain…
Comme dans les contes de fées, la maison est située à l’orée d’une forêt, laquelle déploie son ombre sur une terre riche et fertile, mais scarifiée par les guerres, et volontiers sacrifiée par les nations qui l’ont tour à tour revendiquée en opposant le couperet des frontières à son identité multiple, en faisant barrage au flux et au brassage de ses langues, légendes et traditions.
En ses coins et recoins, elle conserve la trace de ses habitants passés, représentants d’une population à laquelle on a souvent fait violence en lui plantant dans le cœur un drapeau aux couleurs changeantes – tantôt françaises, tantôt allemandes.
Cette maison familiale depuis longtemps désertée et soudain réinvestie constitue le décor à la fois fantasmatique et réel, aux contours forcément fluctuants, de Meeting Point. En effet, les paroles de nouveaux arrivants – au nombre de quatre, deux Français et deux Allemandes, appartenant à deux générations – ne sauraient tarder à réveiller la mémoire des murs.

Une production de l’ensemble franco-allemand epik hotel
Avec le soutien du Goethe-Institut

Création du spectacle en Allemagne dans le cadre du Festival franco-allemand PERSPECTIVES à Sarrebrück

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

TE REPOSER - Focus #5

TE REPOSER - Focus #5

  • Lun. 26 nov. à 20 h 30
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

de Azilis Tanneau
mise en voix Rémy Barché
avec Suzanne Aubert

Une jeune femme à la fin de son adolescence se rend régulièrement au pied d'un mur situé dans un endroit inconnu. Elle s'adresse à une autre jeune femme, son amour, qui est morte récemment, et dont elle suppose qu'elle se trouve de l'autre côté de ce mur. Elle parle sans obtenir de réponse, mais elle continue parce que le silence qui a suivi la mort lui est insupportable. Le texte est séquencé en une alternance de journées, pendant lesquelles elle pose des questions et raconte son cheminement intérieur en espérant que quelqu'un écoute derrière ce mur, et des nuits où elle est traversée de rêves étranges où son amie réapparaît sous diverses formes.
Te Reposer est un chemin de douleur transformé généreusement en un cadeau d'espoir pour les vivants. Son autrice s'est obligée à arracher au langage son pouvoir de consolation, de résurrection. Son texte dessine un espace où, le temps de l'écriture et de la lecture, de manière extrêmement furtive et fragile, vivants et morts peuvent se rejoindre.

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

RONCE-ROSE - Focus #5

RONCE-ROSE - Focus #5

  • 27 et mer. 28 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

Éd. de Minuit

Adaptation par Joël Jouanneau d’un texte de Éric Chevillard
Avec Anne Caillères

Ronce-Rose a 8 ans et confie tous les jours ses secrets dans un petit carnet soigneusement cadenassé. Elle vit avec Mâchefer, son probable père qui, avec son compère Bruce et son révolver à eau, s’occupent des banques, des stations-services et des bijouteries sur un large secteur. Ils se déplacent avec une voiture de fonction qui change tout le temps et Ronce-Rose ferme bien à clé derrière eux. Mais cette fois, leur retour se fait attendre… La fillette va mettre le pied dehors, flécher son chemin pour ne pas se perdre, croiser une voisine, la sorcière Scorbella, un unijambiste, des mésanges volant en escadrille…

Il m’est arrivé ce matin-là un petit miracle que je n’attendais plus. C’était un roman. Son titre déjà, à lui seul un bonbon poivré, m’avait saisi : « Ronce-Rose ». (…) Ce matin-là cependant je ne me suis pas levé pour autant, et pas même après avoir dévoré la 140 et dernière page, celle où Ronce-Rose comprend que Mâchefer ne va plus tarder à rentrer et que ce qu’elle a de mieux à faire, c’est de l’ attendre chez elle, de l’attendre sur sa chaise et sans bouger. J’ai donc fait comme elle, un long moment, afin de me remettre de cette lecture en apnée où tout avait basculé en moi, et ne me suis levé qu’après avoir pris cette décision de donner à entendre et à voir l’odyssée de cette gamine qui a pour nom Ronce-Rose.
J. Jouanneau

Production L’Eldorado / le Théâtre du Nord / Le Théâtre de Lorient
Avec le soutien de la DRAC Bretagne

Création au Théâtre du Nord le 7 novembre 2018

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

QUI CROIRE - Focus #5

QUI CROIRE - Focus #5

  • Mer. 28 nov. à 19 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

De et par Guillaume Poix
Avec Sophie Engel
Création son Guillaume Vesin
Création lumière et scénographique Sébastien Marc

Qu’on le veuille ou non, la religion innerve notre quotidien. On peut décider de dédaigner les pieux.ses, quel.le.s qu’il.elle.s soient, au nom de la fierté qu’inspire la laïcité à la française. On peut aussi ressentir les profonds dysfonctionnements qu’elle provoque et la schizophrénie qu’elle appelle de nous : nous vivons encore selon un calendrier ritualisé par les fêtes chrétiennes – tout en exigeant, pour certain.e.s, la complète neutralité vis-à-vis des religions. Nous sommes pris.e.s entre l’intransigeance et la tradition, la rigueur et le libre-arbitre. Nous sommes, à juste titre, fier.e.s que notre état soit laïc, mais nous confondons l’état et la société. Peut-on vraiment débarrasser nos existences du religieux ?
Nous avons reçu en héritage les écritures, nous doutons de leur sacralité. Nous les recevons avec la même curiosité qu’une œuvre littéraire ; pourtant, ces textes portent quelque chose de puissamment prescripteur. Quels sont les principes qui, peuvent guider un comportement, que l’on soit athée, anticlérical, ou religieux ? Quelles sont les contradictions profondes qui nous habitent quant à cette entité nommée Dieu ? Comment notre existence peut-elle être, sans que nous en ayons pleinement conscience, déterminée par des valeurs intériorisées depuis l’enfance ?
Représenter le fait religieux au théâtre conduit, inévitablement, à questionner la foi et la crédulité. Qu’est-ce qui pousse à croire, selon quels critères accorder notre confiance à l’une ou l’autre des vérités connues ? Nous avons à cœur de construire un protocole théâtral – dans le son, le jeu, la lumière et l’écriture – qui joue absolument le jeu de la fiction sans rien cacher de notre volonté de croire : quand nous croyons à la fiction, y a-t-il quelque chose en nous qui décide de croire ?

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

LE MOMENT PSYCOLOGIQUE - Focus #5

LE MOMENT PSYCOLOGIQUE - Focus #5

  • 29 et ven. 30 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN ESPACE

Ed. Tapuscrit/Théâtre Ouvert

de Nicolas Doutey
mise en espace Alain Françon
avec Pierre-Félix Gravière, Pauline Belle, Rodolphe Congé, Evelyne Didi, Julia Faure Philippe Fretun

Paul a rendez-vous chez lui avec son ami d’enfance Pierre quand So, adjointe de Matt, arrive. Paul ne connaît ni So ni Matt, mais eux ont pris leurs renseignements : le comportement de Paul a retenu leur attention. Matt tient à le rencontrer pour son projet qui consiste à réformer la portée et l’endroit du politique dans le monde. Paul n’a à sa connaissance pas plus à voir avec la politique que n’importe qui, et il n’est pas bien sûr de comprendre ce dont il s’agit. Ce soudain intérêt mondial n’est pas forcément déplaisant, mais il va quand même lui falloir faire une petite présentation

Production Théâtre Ouvert avec le soutien de la Région Île-de-France

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

28 BATTEMENTS - Focus #5

28 BATTEMENTS - Focus #5

  • Ven. 30 nov. à 19 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX

de Roberto Scarpetti
traduit de l’italien par Olivier Favier
par Sidney Ali Mehelleb

Le corps est une obsession. À travers lui passent nos aspirations et nos rêves, la façon dont nous percevons les autres. Le succès et l’échec. Il en est ainsi de nous tous. Et encore davantage de celui qui travaille avec son corps. Des acteurs et des sportifs professionnels. À travers le corps passent leur talent, leur futur.
Mais que se passe-t-il quand le corps cesse d’être ce qu’il est réellement et devient un moyen ? Combien sommes-nous habitués à penser qu’on peut intervenir sur notre corps ? Pour remporter une compétition sportive ? Pour rester jeunes ? Pour être plus beaux ? Quelle est la limite à ne pas dépasser pour demeurer vraiment nous-mêmes ?
Dans le sport cette limite s’appelle le dopage, mais souvent le dopage est une frontière mouvante, pas toujours clairement délimitée. Et pour un athlète le dopage est la nouvelle frontière de l’obsession pour le corps. Frontière que les fédérations, les pressions, les compétitions déplacent toujours plus loin. La recherche du succès aussi. 28 battements part de là. De l’obsession d’un athlète pour son corps. Du doping vécu d’abord comme une échappatoire, puis comme un cauchemar. Enfin comme le seule possibilité d’une renaissance.

avec le soutien de la Région Île-de-France, de la Maison Antoine Vitez, de Fabulamundi-Playwriting Europe, du programme Culture de l’Union européenne

Focus#5 - F.T.O#5
Cette 5ème édition de Focus à Théâtre Ouvert fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le monde dans lequel nous vivons.
Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

À partir de 0,00 €

CONVULSIONS

CONVULSIONS

  • Ven. 18 janv. à 20 h + autres dates
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

d'Hakim Bah
Mise en scène Frédéric Fisbach
Assistant à la mise en scène Imad Assaf
Scénographe Charles Chauvet
Créatrice lumière Léa Maris
Créatrice son Estelle Lembert
avec Ibrahima Bah, Maxence Bod, Madalina Constantin, Lorry Hardel, Nelson-Rafaell Madel, Marie Payen

Atrée et Thyeste torturent et tuent leur frère bâtard pour ne pas avoir à partager l’héritage familial avec lui. Atrée bat sa femme et la trompe avec celle du voisin. Thyeste, amoureux d’Érope finit par la séduire. Plus tard, Atrée, Érope et leur bébé se rendent à l’ambassade américaine pour effectuer les démarches nécessaires à leur installation aux États-Unis. Le test ADN obligatoire pour l’obtention du visa révèle que l’enfant n’est pas le fils d’Atrée…

Dans Convulsions Hakim Bah prend appui sur un épisode de la tragédie des Atrides pour traiter des violences familiales, conjugales, sociales et économiques. Tout est question de possession, de territoires à conquérir et d’exil, entre un terrain de basket et un aéroport. L’écriture vive, brute et concrète agit sans discourir, avec humour. L’auteur fait preuve d’acuité de vue tant dans la description des pulsions humaines que dans celle de l’agressivité du monde des leaders.

...............

LE PRESSE EN PARLE

« C’est fort, aussi ludique que cruel, d’une évidente nécessité. On est subjugué par le talent individuel et l’énergie collective des comédiens, l’inventivité de la mise en scène, la beauté convulsive de l’écriture. Un bijou. » Luis Armengol, L'Art-vues

« « Convulsions » se présente comme une expérience théâtrale « grandeur nature », une expérience hors du commun même si paradoxalement son objet est de représenter la répétition du même. Un grand moment de théâtre. » Yves Kafka, LEBRUITDUOFF

« Puissance des mots de Hakim Bah qui, dans cette transposition contemporaine de scènes du Thyeste de Sénèque, ne nous font pas approcher au plus près du mal, mais nous y plongent. » Walter Géhin, PLUSDEOFF

« Convulsions apparaît alors comme un conte horrifique, une satire d’anticipation dont on ressort avec une légère angoisse : et si Hakim Bah se révélait prophète des temps modernes ? » Audrey Santacroce, I/O Gazette

« Si, comme dans toute transposition, l'amalgame au monde présent réduit quelque peu la portée du mythe, la proposition d'Hakim Bah a l'avantage de monter du doigt les vices d'une certaine vision du monde, de faire remonter à la conscience des archétypes prédominants qui, espérons-le, ne sont pas le cœur de l'homme. » Jean Grapin, La Revue du spectacle

...............

" J’aime l’écriture d’Hakim Bah, il fait partie d’une génération d’auteurs qui insuffle une vitalité nouvelle et une urgence à prendre la parole sur les plateaux.
Ils sont la preuve vivante de la nécessité, pour penser et cultiver l’humain en nous, de tout ce qui n’est pas nous : l’étranger, le différent, l’autre. Pour Convulsions Hakim Bah s’inspire de Thyeste, la tragédie de Sénèque. Il en fait un conte d’anticipation effrayant dans lequel on peut gagner une green card par tirage au sort, où l’ADN parle et où l’humain est possédé par un mot, Greedy (le cri de guerre du monde de la finance), pour l’appliquer à tous les compartiments de sa vie, jusqu’au plus intime.
La violence est dans chaque scène, elle va jusqu’à l’épuisement, elle va au bout de son absurdité.
Comme si l’auteur avait voulu en exprimer l’essence, mais à peine un filon est-il épuisé, qu’apparaît un nouveau, et ça continue, ça creuse plus profond. À la lecture on est pris dans ce maelström.
J’ai d’abord éprouvé un grand plaisir à lire la pièce. Cette langue fait naître un plaisir ambigü chez le lecteur, qui accepte presque malgré lui de plonger dans cette décharge de violence, qui se tisse à un humour abrupt et burlesque. Voyeur essayant de calmer la montée d’une drôle de culpabilité, je me suis fait prendre par l’histoire.
Mais si Hakim Bah reprend l’inexorable descente aux enfers des fils de Tantale, c’est sans doute pour témoigner d’une chose très simple. Une chose que nous vivons dans nos chairs et avec laquelle nous « dealons » au quotidien, passant de la colère à l’écoeurement avant qu’une immense fatigue nous gagne face au gâchis provoqué par la répétition des mêmes erreurs, des mêmes horreurs, toujours…
Hakim Bah tord le mythe de Thyeste et d’Atrée pour accoucher d’une pièce à la fois intime et éminemment politique. Notre époque est cool et monstrueuse, notre monde techno-globalisé à l’agonie. Nous n’avons pas retenu la leçon depuis Sénèque et nous célébrons jour après jour la victoire du verbe avoir sur le verbe être. Ce faisant, nous nous condamnons à l’anthropophagie et à l’inhumanité. "
Frédéric Fisbach

Production Ensemble Atopique II
Coproduction Théâtre Ouvert
Avec le soutien de l’aide au Montage d’Artcena
Avec l’aide à la création de l’association Beaumarchais-SACD

L’auteur a reçu le prix RFI Théâtre 2016

Le texte est édité par Théâtre Ouvert/Tapuscrits (Editions) – Coédition RFI

À partir de 11,00 €

+ frais de loc.