Billetterie THEATRE OUVERT : Réservez votre billet

Carte Théâtre Ouvert

Carte Théâtre Ouvert

  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

LA CARTE TO C'EST

L’occasion d’assister aux festivals, mises en voix et ateliers de pratique artistique de manière gratuite, de bénéficier de réductions sur les spectacles et mises en espace pour vous et votre invité, mais surtout de découvrir des auteurs, des comédiens, des metteurs en scène...


Tarif unique à 10€ pour un an de date à date


LES AVANTAGES

* 50% de réduction sur les spectacles et mises en espaces

* L'entrée gratuite aux festivals, mises en voix, ateliers

* Tarif réduit pour votre invité

* Tarif préférentiel chez nos partenaires


RÉSERVATION

N'oubliez pas de réserver vos places pour les représentations auxquelles vous souhaitez assister.

Vous pourrez retirer votre carte à Théâtre Ouvert lors de votre venue.


NOS PARTENAIRES

La Colline, Théâtre de Belleville, Festival Paris l’Été, IVT – International Visual Theatre, Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette, Le Tarmac – La scène internationale francophone, MC93 Maison de la Culture de Seine-St-Denis, Monfort Théâtre, Théâtre 13 – Seine, Théâtre 13 – Jardin, Théâtre 71 – Scène Nationale, Théâtre de Gennevilliers – T2G, Théâtre de l’Aquarium, Théâtre de la Bastille, Théâtre de la Cité Internationale, Théâtre de la Commune – CDN d’Aubervilliers, Théâtre de la Tempête, Théâtre Gérard Philipe, Théâtre Jean Arp, Théâtre Paris-Villette, Théâtre Romain Rolland – Scène conventionnée de Villejuif


Brefs entretiens avec des femmes exceptionnelles

  • Lun. 30 sept. à 20 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX


de Joan Yago


Traduction du catalan par Laurent Gallardo


Création Collectif Le Grand Cerf Bleu
Mise en scène Le Grand Cerf Bleu (Laureline Le Bris-Cep, Gabriel Tur et Jean-Baptiste Tur)
Collaboration artistique Gabriel Tur


Avec Anna Bouguereau, Laureline Le Bris-Cep, Juliette Prier, Jean-Baptiste Tur, distribution en cours…


Dans cette œuvre, l’auteur délaisse délibérément l’intrigue au profit d’une organisation minimaliste de la matière dramatique : comme le titre l’indique, chacune des cinq scènes de la pièce prend la forme d’un entretien mené par une voix d’homme (situé dans le hors-scène) avec une femme dont l’existence s’avère hors du commun en cela qu’elle rompt, d’une manière ou d’une autre, avec une certaine norme sociale.


"Ce texte nous pose la question de la construction de l’identité et de la fictionalisation de nos propres vies. C’est cette réalité fabriquée intrinsèque à la dramaturgie qui nous apparait être un révélateur des paradoxes actuels de représentation des individus. On pourrait même penser que la réalité est un concept en cours de redéfinition. Les réseaux sociaux en tête, de post Instragram en Stories, la dynamique médiatique consiste à nous vendre une idée du réel, d’auto(re)présentations numériques de soi, alors que tout est calculé, fabriqué, manufacturé. La spontanéité est mise en scène comme un tableau. Tout le monde a la possibilité d’exposer son identité, son individualité, son exception. Exception qui nécessite de plus en plus de fantaisie afin de se distinguer de la masse. À quel moment est-on encore dans le réel ? Comment ces femmes qui ont l’air bien réelles et qui sont radicales dans leur choix de vie semblent avoir construit leur parcours et leurs particularités de toutes pièces comme les actrices construisent et incarnent des personnages inventés de A à Z ?"


Le Grand Cerf Bleu, juin 2019


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Dénicher la Fabrique

FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Dénicher la Fabrique

  • Ven. 11 oct. à 20 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX


de Hakim Bah

Mise en voix Édith Patenaude

La troupe : Cyril Gueï, Jade Herbulot, Karim Kadjar, Constance Larrieu, Maïka Louakairim, Sidney Ali Mehelleb, Cyril Metzger, Bénédicte Wenders et deux apprenti.e.s du Studio d’Asnières - ESCA : Ambre Dubrulle et Lubin Labadie


Deux amis - l’Homme chapeau et Petit quelqu’un - se retrouvent chaque année pour les feux d’artifice du nouvel an. Mais voilà qu’au fil du temps, l’un des deux ne vient pas au rendez-vous. Quand il réapparaît une année après, il est changé, il est devenu Quelqu’un. Le pays où cette histoire se passe est en ébullition, le peuple est dans la rue. Le chef de l'état est mort, mais son entourage refuse de l'annoncer. Tous sont vite rattrapés par la rumeur qui envahit la cité.


Métaphore carnavalesque et résolument théâtrale sur l’état du monde actuel, ce texte naît de l'urgence de dire le politique, de nommer ce qui se passe aujourd’hui en Algérie, en France, en Guinée, au Soudan... partout où des populations s'élèvent contre l'ordre établi.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – L'atelier québécois : Une fin

FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – L'atelier québécois : Une fin

  • Sam. 12 oct. à 16 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

de Sébastien David

Mise en voix Thomas Quillardet

avec les apprenti.e.s du Studio d’Asnières - ESCA
Clémentine Billy, Julia Cash, Juliette Malfray, Eugénie Pouillot, Théo Askolovitch, Steven Dagrou, Arthur Gomez, Soulaymane Rkiba, Ulysse Robin, Nino Rocher


Au long d’une résidence cet automne dans nos parages, l’auteur québécois Sébastien David mettra les derniers traits à un texte brillant-tout-neuf.
Lampes au front, une dizaine de jeunes actrices et acteurs entreront dans son atelier pour fouiller ses pages et y dénicher les pépites. Pour mener l’équipée : le metteur en scène français Thomas Quillardet, vaillant éclaireur des dramaturgies novatrices. Venez les voir à l’œuvre pour admirer les premières trames d’Une fin.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Vertébré retour zéro

FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Vertébré retour zéro

  • Sam. 12 oct. à 18 h 30
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX


de Adrien Cornaggia

Mise en voix Véronique Côté

La troupe : Cyril Gueï, Jade Herbulot, Karim Kadjar, Constance Larrieu, Maïka Louakairim, Sidney Ali Mehelleb, Cyril Metzger, Bénédicte Wenders et deux apprenti.e.s du Studio d’Asnières - ESCA : Ambre Dubrulle et Lubin Labadie


Année 2050, en France. Benoît (ou Ben, quand il va bien et qu’il retrouve pendant quelques instants confiance en lui) a disparu. Pas mort, pas enlevé. Disparu. Sa logeuse, une vieille femme qui n’a pas de temps à perdre avec la politesse, s’inquiète et s’adresse à une association spécialisée en la matière, l’APRÉ. Or ce qu’elle ne sait pas, c’est que Ben/Benoît - clicworker précaire de son état et écrivain quand il le peut - fait l’objet d’une enquête, et ce depuis un moment. Au motif qu’il appellerait à la sédition par le truchement de messages numériques projetés dans la ville, appelés « diffusion sale ». Cinq ans auparavant, l’assemblée nationale adoptait la proposition de loi RMB (Règle Ministérielle sur le Bonheur) sur l’interdiction de manifester.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Les petits pouvoirs

FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Les petits pouvoirs

  • Sam. 12 oct. à 20 h 30
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX


de Charlotte Lagrange

Mise en voix Solène Paré

La troupe : Cyril Gueï, Jade Herbulot, Karim Kadjar, Constance Larrieu, Maïka Louakairim, Sidney Ali Mehelleb, Cyril Metzger, Bénédicte Wenders et deux apprenti.e.s du Studio d’Asnières - ESCA : Ambre Dubrulle et Lubin Labadie


Une île japonaise abandonnée par l’économie mondiale et ses derniers habitants.
Une île désaffectée, arpentée seulement par quelques architectes, à la recherche d’une nouvelle utopie, d’un projet qui leur redonnerait du sens.
Un cadavre flotte dans l’eau brûlante d’un onsen, l’un de ces bains japonais aux sources volcaniques.
Laïa, face à lui, tente de reconstruire ses souvenirs : l’agence parisienne ; Benoît et Diane, les deux associé.es ; leur fascination pour leur nouvelle recrue ; mais aussi la rivalité, le désir sexuel à l’oeuvre ; le trio qu’ils ont formé presque malgré eux. Étouffant.
Dans les vapeurs du onsen, le passé lointain revient par bribes. Réapparaît la figure de Toshi, le maître de Benoît et Diane, qui les avait exclus de son agence alors qu’ils étaient prêts à tout pour devenir architectes.
Les temporalités s’entremêlent pour éclaircir le crime, l’identité du cadavre comme celle de son meurtrier. Elles interrogent les mécanismes de pouvoir et de domination sexuelle qui se transmettent inconsciemment de maîtres à élèves, de génération en génération, dans le travail comme dans la création.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Seuls dans la nuit

FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Seuls dans la nuit

  • Dim. 13 oct. à 16 h
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

MISE EN VOIX


de Gwendoline Soublin

Mise en voix Nini Bélanger

La troupe : Cyril Gueï, Jade Herbulot, Karim Kadjar, Constance Larrieu, Maïka Louakairim, Sidney Ali Mehelleb, Cyril Metzger, Bénédicte Wenders et deux apprenti.e.s du Studio d’Asnières - ESCA : Ambre Dubrulle et Lubin Labadie


Un soir d'hiver, alors qu'elle rentre chez elle en voiture après son travail, Nour, une aide à domicile de cinquante-cinq ans, est confrontée à un phénomène lumineux aussi beau qu'étrange au milieu des vignes rémoises. Cet événement, indéfinissable et peu partageable avec son mari Paco, lui ouvre des horizons nouveaux et vient déstabiliser son « inaltérable légalité quotidienne ». Nour part en quête d'une explication.


Comment un objet mystérieux qui sitôt apparu disparaît, peut-il troubler quelqu'un.e au point de modifier durablement son rapport au monde et à sa propre existence ? En quoi l'observation de l'espace peut-elle susciter une parole scientifique et poétique qui engage autant notre rêverie que notre soif de comprendre, de savoir qui nous sommes, où nous (en) sommes ?
À travers une partition sonore et graphique, ce texte fantastique veut interroger le sentiment de vertige qui naît de la rencontre entre nos existences humaines précaires et le cosmos, l'« impalpable ». L'inexplicable.
Pour mieux tenter de dire nos vies d'ici-bas ?


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Embrasse ton complexe

FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS – Embrasse ton complexe

  • Dim. 13 oct. à 18 h 30
  • Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines - Paris

CABARET TRANSATLANTIQUE


Direction **Marcelle Dubois **

Dramaturgie Marc-Antoine Cyr
Musique Fred Costa

Avec du Québec : Véronique Côté, Sébastien David, Marcelle Dubois, Édith Patenaude
De la France : Claire Barrabès, Geoffrey Dahm, Kevin Keiss, Pauline Peyrade


À partir de mots qui font l’actualité brûlante, des réalités, des visions, des vibrations qui s’entendent de manière distincte en France et au Québec, quatre binômes d’autrices et d’auteurs issus des deux côtés de la grande flaque vont monter au tréteau, se lover dans les phonèmes, s’inventer des coups de gueule et fabriquer ensemble du verbe, du sens, de la fête.


FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.